Le portrait de Cosette jeune fille

Il alla droit à « son allée », et, quand il fut au bout, il aperçut, toujours sur le même banc, ce couple connu. Seulement, quand il approcha, c’était bien le même homme, mais il lui parut que ce n’était plus la même fille. La personne qu’il voyait maintenant était une grande et belle créature ayant toutes les formes les plus charmantes de la femme à ce moment précis où elles se combinent encore avec toutes les grâces les plus naïves de l’enfant ; moment fugitif et pur que peuvent seuls traduire ces deux mots : quinze ans. C’étaient d’admirables cheveux châtains nuancés de veines dorées, un front qui semblait fait de marbre, des joues qui semblaient faites d’une feuille de rose, un incarnat* pâle, une blancheur émue, une bouche exquise d’où le sourire sortait comme une clarté et la parole comme une musique, une tête que

Raphaël eût donnée à Marie posée sur un cou que Jean Goujon eût donné à Vénus.

Les Misérables, Victor Hugo.

* un incarnat : d’un rouge clair et vif.

 

 

1- Dans ce portrait, Cosette est vue par :

2- Le jeune homme pense que « Ce n’était plus la même fille » parce que :

-ce n’est pas Cosette

-c’est Cosette mais elle a quinze ans

3- Souligne le vocabulaire mélioratif de cette phrase :

« La personne qu’il voyait maintenant était une grande et belle créature ayant toutes les formes les plus charmantes de la femme à ce moment précis où elles se combinent encore avec toutes les grâces les plus naïves de l’enfant ».

4- La partie du corps décrite à partir de « C’étaient d’admirables cheveux » est :

- le dos

- les pieds

-le visage

5- D’après les réponses aux deux questions précédentes, le portrait progresse de :

- l’allure générale au visage

- du visage à l’allure générale

6- Le visage est décrit :

-de haut en bas

-de bas en haut

7- a) La figure de style utilisée dans les expressions « un front qui semblait fait de marbre »,

et « des joues qui semblaient faites d’une feuille de rose » est :

- la métaphore

- la comparaison

- la métonymie

b) Quelles couleurs sont utilisées ? Pourquoi, selon toi ?

8- Cosette ressemble à :

- Marie et Vénus

-Pascale et Athéna

-Anne et Diane

9- Raphaël et Jean Goujon sont :

- des chanteurs

- des peintres

-des jardiniers

 

 

Cosette jeune fille

Ce portrait physique décrit l’allure générale du personnage puis son visage. Le portrait progresse :

- par thèmes éclatés (l’allure générale, le visage, les parties du visage)

- de haut en bas (des cheveux au cou).

Il met en évidence la beauté de Cosette vue par Marius.

Cosette

Le personnage de Cosette est suivi par la narration sur toute une période de sa vie, comme plusieurs personnages du roman. Ils sont « misérables » au début du récit, mais celui-ci se termine par la mort heureuse de Jean Valjean, et par le bonheur de Marius et Cosette.